Les solutions pour contrer les voleurs de smartphones

Nous avons questionné nos amis de reconditionneneuf.fr sur les vols de smartphones en ce début d’années 2018 sur le marché Français. « C’est plus de 10 clients en l’espace de deux mois qui ont dû déclarer un vol » –  «en effet il nous réclame les numéros de série (IMEI) afin de pouvoir déposer la plainte et d’opérer le blocage du mobile ». Cela ne représente bien sûre qu’une petite partie des utilisateurs de mobile, mais on peut se rendre compte de l’ampleur du problème.

Que fait-on pour parer ces vols toujours aussi fréquents ? Malheureusement, il n’existe pas beaucoup de solutions à ce jour. Une fois qu’un vol a été déclaré et que la plainte a été déposée (a condition de pouvoir fournir le numéro IMEI et une preuve d’achat du mobile), le smartphone pourra être ensuite ajoute à une liste noire et de ce fait, ne plus pouvoir être utilisable sur le réseau. Il arrive parfois que la procédure prenne du temps, parfois aucune plainte n’est déposé, et parfois impossible de fournir les documents demande par la gendarmerie pour l’enregistrement de la plainte. C’est pour cela que c’est un business juteux qui continue de proliférer car il n’est pas possible de bloquer 100% des smartphones.

La blackliste et une bonne solution contre le vol certes, mais n’empêche parfois pas la remise sur le marché d’un téléphone vole. Soit car il peut y avoir un délai entre le temps que la plainte soit enregistrée (la victime dispose d’un certain temps) soit par malhonnêteté du propriétaire (arnaque a l’assurance) ou même parfois du vendeur (notamment dans le cas le portable d’occasion sur des sites de revente entre particuliers). Se reporter à l’article sur comment un smartphone reconditionné peut-il être blacklisté pour plus d’informations.

La Chine chasse les voleurs de smartphones

En Chine, les voleurs de smartphones sont tracés d’une façon un peu particulière. En effet, une société qui revend des téléphones d’occasions doit être d’abord approuvé par le gouvernement et posséder une licence spécifique. La structure doit faire « pâte blanche » et être capable de tracer chacun de ces produits (enregistrer chaque téléphone, provenant de tel ou tel fournisseur etc). Si une plainte est déposée a l’encontre de cette société, elle devra bien sûr collaborer à la résolution de l’affaire avec les services de police. Malgré cela, il s’agit d’un business dangereux qui peut même avec la meilleure volonté et le suivi le plus parfait qu’il soit, vous conduire en prison. Cela réduit toutefois de façon drastique les arnaques et les vols organisés. Il est aujourd’hui beaucoup plus rare de trouver des téléphones blackliste en Chine qu’il y a quelques années.

Auteur de l’article : Laurent

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *